Cette année 2018 sera une année à foin, non pas pour sa qualité mais pour sa quantité. La pluviométrie importante du printemps a permis une trés bonne pousse de l'herbe.Cependant, cette pluie a tardé à cesser pour laisser la place à un créneau suffisamment important pour réaliser un foin de qualité. Nous avons pu récolter le foin tardivement en quantité mais avec une qualité diminuée par une épiaison avancée.
                             Nous avions Chloé, élève de seconde Pro en stage, qui accompagnée d'un salarié a été mise en situation d'apprentissage en fauchant l'herbe. D'autres stagiaires ont pu faner et andainer le foin : il s'agit de Trsitan élève en semaine découverte du lycée Paul Verlaine de Rethel et de Christophe stagiare du CFPPA.