Cette année, les fortes pluies printanières ont pénalisées la culture de betterave sucrière. Le phénomène de ruissellement a réduit le nombre de pieds de betterave.
                      La récolte s'est déroulée dans de trés bonnes conditions, un temps sec limitant l'impact de la machine de récolte sur la structure du sol et llimitant la présence de terre au silo.
                      Les rendements obtenus ont été de 72 tonnes par hectare (P16) avec une richesse de 19,4.