Le pédicure bovin est un partenaire important de l'exploitation. Il veille au bon état de santé des pieds de nos vaches. La présence de mortellaro dans l'élevage nous oblige à réaliser un parage régulier des pieds des vaches, soit environ 3 passages par an. La lutte contre cette maladie passe également par un passage plus soutenu des racleurs pour assainir les couloirs de circulation. En effet, l'humidité et les effluents liquides entretiennent ce microbisme pathogène.
                            C'est également la mise en place de pédiluves chaque semaine pour atténuer le développement des bactéries. 
                            De plus, lors de chaque traite les pieds des vaches sont lavés.
                            Toutes ces mesures permettent de contenir la maladie et d'en réduire l'impact sur la production.




                  Le pédicure va tout d'abord travailler à la rénette pour apprécier l'état du pied. Puis, il utilisera un matériel électrique plus agressif, pour finir son travail manuellement.
                Nous remarquons sur ces photos, la présence de mortellaro sur  le talon, un creusement du talon, une limace dans l'espace interdigité, une congestion sur la sole... toutes ces pathologies nécessitent des soins et en particulier l'utilisation d'un bactéricide.
Les boiteries sont une des causes les plus importantes de réformes. Mais si ces vaches restent dans l'élevage, cette pathologie impacte directement l'efficacité zootechnique de ces animaux.